Mon petit bleu

25 mars 2014

 

J’essaye de faire varier le cercle chromatique de ma garde-robe mais elle se compose surtout d’un dégradé de bleu. C’est une de mes couleurs préférées. Alors quand ma mère m’a offert ces pelotes (elle connaît mon addiction), j’ai sauté de joie car j’adore cette nuance : bleu électrique, bleu outremer, bleu Klein, bleu cobalt, je ne sais pas la définir vraiment mais en gros, un beau bleu qui pète !

Pour faire honneur à cette laine douce et d’un bleu magnifique, j’ai décidé de me tricoter un gilet avec un point fantaisie. Ce point que j’ai eu du mal à comprendre au début n’a pas de nom, il s’agit apparemment d’un point alvéolé. Il se tricote sur deux rangs, le premier à l’endroit et le deuxième à l’envers, une fois sur deux, on pique l’aiguille dans la maille deux rangs en dessous. Autant dire qu’il ne faut pas se rater sinon il faut tout recommencer puisque ce point « détricote » une maille sur deux (évidemment, j’ai dû recommencer ma seconde manche à cause d’une erreur). 



D’ailleurs, en ce qui concerne les manches, j’ai testé une nouvelle longueur que j’appellerais « la manche semi-poignet ». Le modèle de base présentait des manches ¾ mais je ne suis pas fan de la pliure au coude. Je ne suis pas non plus fan des vrais manches longues car je retrousse toujours mes manches. Donc, j’ai fait des manches entre le coude et le poignet, oui, c’est un concept !



Je l’ai tricoté assez vite au début, il y a un an, profitant d’une mission à l’étranger de l’Homme pour tricoter jusqu’à pas d’heures. J’ai fait les deux demi-devants, le dos et une manche en trois semaines (record battu ! Merci les aiguilles de 4,5). Puis j’ai raté un truc dans la bordure, il fallait tout recommencer alors le pauvre gilet a été mis dans un placard, devenant mon tricot-boulet… Et puis, un an plus tard, j’ai décidé de m’y remettre, de refaire ces satanées bordures à ma sauce (en trois pièces plutôt que cinq) et le voilà !


Le patron, tiré d’un vieux Modes&Travaux, prévoyait de mettre deux pressions pour le fermer mais j’aime bien garder un effet cardicool avec des gilets qui ne se ferment pas et dont les pans flottent au vent…

Je ne vais sûrement pas le mettre cet été car il est très chaud, il sera parfait pour cet hiver. Vous l’aurez compris, j'adore sa couleur et il est épais (et lourd) car le point a fait gonfler la maille, c’est un bon gilet pour se blottir dedans.


Matériel : laine Universa, coloris bleu royal de Schachenmayr, 55 % laine vierge, 45 % acrylique.

10 commentaires :

  1. Il est superbe ! Le point, la couleur ! Et je suis d'accord avec toi pour cette longueur de manches ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merci, j'ai trouvé une partisane de la manche poignet !

      Supprimer
  2. J'adore! La couleur, le modèle, le point, bref j'aime tout!

    RépondreSupprimer
  3. Tout comme le commentaire du dessus! Il te va super bien!
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. J'avoue ne pas être fan de la longueur de la manche.... Mais le point est magnifique!!!
    Effectivement s'il faut détricoter tout en tricotant, il faut faire attention aux erreurs! Bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce point se retient et avance vite mais il faut être attentive !

      Supprimer
  5. Il est très joli ! j'aime beaucoup cette couleur !

    RépondreSupprimer
  6. il est magnifique ce gilet! le bleu te va vraiment bien!

    RépondreSupprimer