J’aime sur le net (et ailleurs)… #3

12 nov. 2017

Coeur dans le sable
Crédits pixaday

Cela fait longtemps que je n'avais pas partagé avec vous mes découvertes de ces dernières semaines, sur le net et ailleurs.

« Les couturières sont-elles aigries ? »

C’est le titre de l’article d’Anne qui évoque l’ambiance sur « couturosphère », un coup de gueule qui arrive à rester dans l’humour et la réalité des faits. Elle parle des remarques faites, pas vraiment bienveillantes, sur les réseaux sociaux ou sur les sites sur les marques de couture indépendantes (« c’est trop cher », « c’est pas pro », « c’est du déjà-vu »…). Il faudrait aussi se rappeler que les loisirs créatifs, restent des « loisirs » même si certains ont transformé ça en business, pour beaucoup les loisirs créatifs restent une bulle pour s’échapper du quotidien ou pour se détendre ou s’occuper, autant faire tout cela dans une bonne ambiance !

« Le DIY : utile ou futile ? »


Dans cet article écrit par Amandine, elle s’interroge sur la vision stéréotypée qu’a aujourd’hui le DIY. La place toujours plus importante qu’a pris cette tendance, et notamment dans une démarche commerciale. Il s’agit aussi de recadrer l’importance du DIY dans nos vies et dans nos modes de consommation. Il fait écho à une grande réflexion que j’ai sur le DIY, comment j’essaye de récupérer, de réutiliser et de réfléchir à l’utilité plutôt que d’acheter. Peut-être qu’un jour j’arriverai à poser des mots sur tout cela pour vous en parler !

« Je crise climatique. La Planète, ma chaudière et moi »

Cette fois-ci, je vous parle d’un livre de Jade Lindgaard (éditions La Découverte, 2014) qui a enquêté sur les causes du dérèglement climatique et de son accélération. Elle s’interroge sur le lien entre nos gestes du quotidien (prendre l’avion, chauffer son habitation), ceux de nos dirigeants, de notre rapport aux choses (à notre voiture) et aux gestes polluants qui sont profondément ancrés dans notre mode de vie mais qui contribuent au dérèglement climatique. Le ton de l’ouvrage est engageant/engagé et il permet de s’interroger aussi mais il n’est pas moralisateur et plutôt même amusant parfois, ce qui permet ainsi de dédramatiser, et c’est aussi ce dernier aspect qui m’a plu dans ce livre.

J’espère que ces découvertes vous auront plu, n’hésitez pas à me donner votre avis !


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire