La recherche du short perdu

15 juin 2017



Short cousu main bleu roi en lin avec poches et plis

Vous connaissez les ouvrages que l’on commence, on travaille dessus puis il manque un truc et on range ça dans un sac et on l’oublie… N’est-ce pas que vous connaissez ? Et bien, selon ce schéma, il m’aura fallu trois ans pour finir ce short !


Été 2014 : boostée par la réalisation sans encombre de mon haut Réglisse, je décide de me frotter à la réalisation d’un bas mais doucement alors je commence par un short. J’avais ce tissu qui est épais mais plutôt léger, je ne connais pas sa composition mais il y a peut-être un peu de lin dedans (vu qu’il fait des plis). J’ai feuilleté les magasines Burda de ma mère et j’ai dû faire face aux problèmes que je rencontre dans les boutiques régulièrement : un short c’est court ! Sauf que je n’aime pas les shorts trop courts, c’est bien pour ça que je n’en achète pas. Je me suis donc trouvée à décalquer le patron d’un bermuda mais dans ma tête, « bermuda » c’est plutôt associé à des hommes, mon père et mon frère mettent des bermudas, une fille met des shorts ou bien, les vieilles dames mettent des bermudas (non ?). Je me suis dit que tant pis, j’allais faire un bermuda mais que je ferrai l’ourlet selon ma propre définition du short !

derrière du short

short ou bermuda cousu main

La réalisation s’est plutôt bien passée, mise à part un moment de solitude face à mon incompréhension du montage des poches. Je me souviens encore avoir passé un long moment à lire l’explication du montage des poches, dans son ensemble, puis phrase par phrase, puis mot par mot mais sans rien n’y comprendre ! De colère, j’avais laissé la chose en plan et le lendemain, j’avais eu le déclic ! Et j’ai même eu la fantaisie de doubler mes poches avec un petit coupon de Liberty parfaitement assorti, le détail parfait !

détail des poches en Liberty

Là vous vous demandez « mais c’était quoi le problème alors ? ». Le problème, c’est qu’au moment de faire la boutonnière, je me suis aperçue que mes deux ceintures n’étaient pas du tout alignées. Impossible de savoir comme ça s’est passé mais c’est là que le projet s’est stoppé net ! L’Homme m’a soufflé l’idée de couper la ceinture qui est plus haute que l’autre pour les aligner et des les recouvrir d’un biais histoire de cacher le massacre. J’ai trouvé l’idée pas bête, j’ai acheté du biais (même deux de couleurs différentes) et puis je n’ai jamais rien fait… Le projet a trainé dans son sac pendant trois ans…

décalae de la ceinture sur le devant du short

Et puis, un beau jour, j’ai décidé que j’allais terminer mon short-bermuda ! Peu importe ce décalage, peu importe les finitions, l’essentiel c’était de finir ! J’ai cousu ma boutonnière (pas dans le bon sens), j’ai fait mon ourlet (sans mesurer par rapport à ma définition du short) et basta !

Finalement, mon short-bermuda est super bien à porter, la longueur ne me gène pas et le décalage ne se voit pas avec un t-shirt par-dessus même si c’est dommage car on ne voit plus le jeu de plis devant et derrière. Et surtout, je suis tellement contente de l’avoir fini et de ne plus voir ce projet trainer dans mon sac à ouvrages !

4 commentaires :

  1. Trop classe le détail des poches fleuries ! Et puis le décalage ne se voit pas même sans tee shirt par dessus :)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non ça ne se voit pas alors ça aurait été bête de ne pas le finir, surtout avec des jolies poches !

      Supprimer
  2. Ahh tu as bien fait de persévérer il est chouette comme tout ce short! Mais j'avoue que je connais un peu ça les ouvrages délaissés parce que je bloque dessus!

    RépondreSupprimer
  3. Merci ! J'essaye de me discipliner un peu et de ne pas laisser trainer mes projets mais c'est dur, c'est tellement plus fun d'imaginer un nouveau tricot ou une nouvelle couture !

    RépondreSupprimer