Mini-moi au crochet

30 déc. 2016

poupée mini-moi en crochet


Rien de tel pour finir lannée que de finir un projet boulet !

Dream stripes

15 déc. 2016


châle Dream stripes en tricot


Vous avez déjà réalisé un projet qui ne vous motive pas plus que ça ? C’est ce qu’il m’est arrivé avec ce châle.

Bébé Marcel

8 déc. 2016


ensemble bonnet et chaussettes pour bébé en tricot

En novembre, un petit garçon est né dans mon entourage.

Piquette et pompon

24 nov. 2016


bonnet à rayures et torsade en tricot

Comme avec les bonnets on peut s’amuser un peu, j’ai décidé de me lancer dans un peu de torsade ! Attention hein, point trop n’en faut, juste une grosse torsade !

Friend’s hat

9 nov. 2016


bonnet tricot jersey bordeaux et beige
 
Attention, future avalanche de bonnet !

Broken Seed

2 nov. 2016


paire de chaussettes au tricot, modèle Broken Seed stitch socks

Encore un modèle incontournable de chaussettes que je peux ajouter à ma collection !

Spectrum

25 oct. 2016


châle spectrum de Joji Locatelli en laine La Fée Fil

Attention les yeux, ça pique pour ce nouveau châle !
(D’ailleurs, si vous fixez un peu trop longtemps les photos, vous allez voir les rayures danser, faites le test !)

Idées & inspirations #8 : le point brioche

19 oct. 2016


sélection tricots en point brioche

Il est quatre heures, cest lheure du point brioche ! 

Chaussettes côtelettes

11 oct. 2016


 chaussettes tricotées pour homme

J’ai tricoté pour l’Homme ! Lui toujours méfiant, quand je lui ai demandé s’il ne voulait pas que je lui fasse une paire de chaussettes, il m’a dit oui tout de suite ! Mais il voulait des chaussettes « qui soient bien serrées » aux pieds.

Sur mes aiguilles #5

28 sept. 2016

multiples projets en tricot

Au secours, j’ai trop d’en-cours !
J’ai un peu cumulé les projets au retour des vacances… Il y a ceux qui traînent depuis un moment et ceux qui sont tellement sympa que je n’ai pas pu attendre pour les commencer.

Amineko

23 sept. 2016


amineko au crochet dans sa boîte

amineko en crochet vert jade


 Au moment où j’ai commencé ces cadeaux de naissance, je ne savais pas si ce serait un petit garçon ou une petite fille (j’essaye de m’y prendre en avance). J’avais donc parié sur un modèle unisexe avec une couleur unisexe. De manière générale, j’essaye d’éviter le rose pour les filles et le bleu pour les garçons, je trouve ça trop réducteur, j’essaye d’y penser quand je fais un projet pour bébé (mais j’essaye aussi de vider mon stock en même temps donc je fais parfois simplement avec ce que j’ai). Bref, j’avais une pelote de coton vert jade, parfaite pour les garçons comme pour les filles et c’est par ce cheminement que je suis arrivée sur le modèle archiconnu Amineko ! Ce petit chat mignon à qui l’on peut donner toutes sortes de poses (y a qu’à voir, je me suis amusée pour les photos) est super chouette !


Amineko est gratuit et facile à crocheter. J’ai vu des commentaires pour crocheter certaines parties ensemble et éviter ainsi d’avoir à assembler tous les membres à la fin. J’ai préféré ne pas tenter car comme c’est un cadeau, je voulais éviter les bêtises et qu’il soit parfait ! Pour la même raison, j’ai bien flippé au moment de broder la tête car cette étape me fait toujours peur : le résultat peut facilement passer de mignon à flippant… Cette fois je m’en suis bien sortie, il est mignon !
Je n’ai pas rempli le bout des pattes par des billes de polystyrène comme c’était indiqué, d’abord parce que je n’en avais pas et ensuite parce que j’aurais eu peur que l’une passe à travers les mailles et que bébé l’avale. J’ai mis de la bourre normale et pas de fil de fer pour l’articuler encore pour protéger bébé.

mobile en pompons de laine

J’ai aussi fabriquer un petit mobile à partir de pompons de laine, je le trouve super chouette ! Je pense que je ferrai un autre pour moi ! En plus, ça m’a permis d’utiliser mes pompons makers achetés chez les Sœurs Grene et c’est bien plus simple pour faire des pompons !


Et puis j’ai ajouté, pour la maman, un petit porte-monnaie fait en tapestry crochet. Je ne connaissais pas cette technique qui consiste à faire passer les fils sous les mailles du crochet et qui permet de faire facilement du jacquard en rond au crochet. J’ai mis un peu de temps à bien comprendre comment changer les couleurs (il y a un décalage d’une maille en fait) mais une fois que c’est pigé, c’est bon !
Le plus dur a été de coudre la fermeture éclair et la doublure, je l’ai fait à la main tranquillement.

Matériel : bouts de laine pour les pompons et la pochette, DMC creative world natura just cotton, coloris jade pour Amineko

(C’est le retour des photos moches, mon appareil reflex est parti…)

Kalajoki

14 sept. 2016



chaussettes bleues et vertes en tricot
  
Ce modèle de chaussettes est un incontournable, il est dans ma to-do liste depuis un moment alors quand une amie ma demandé de lui tricoter une paire de chaussettes, j’ai pioché dans ma sélection Ravelry et retrouvé les Kalajoki de Tiina Partanen ! Ce modèle remplissait toutes les conditions : un modèle simple mais avec un petit motif et même avec une laine très variée (qui change beaucoup de couleurs, je ne sais pas comment on peut appeler ça) on peut toujours voir le motif. Et puis le patron est gratuit et traduit en français. Ces chaussettes ont donc été mon projet de l’été, celui que j’ai trainé en France et en Espagne.

chaussettes en tricot modèle kalajoki

Le motif est facile, il alterne des mailles endroit et des mailles envers. J’ai tout de même modifié le patron car c’est une construction du mollet aux orteils et je préfère dans l’autre sens, depuis les orteils. J’ai donc commencé directement le motif après mon montage des orteils c’est pourquoi le motif est plus centré que sur le patron original. Je ne trouve pas cela très grave puisque je n’ai pas fait non plus des orteils anatomiques. Et puis, le matin, c’est plus simple, on ne se pose pas la question de savoir si c’est le pied gauche ou le pied droit !

zoom motif vague chaussettes en tricot

Ces chaussettes sont pour une amie qui fait du 41 (c’est long les chaussettes en 41…). Comme l’Homme fait lui aussi du 41, j’en ai profité qu’il soit assis 3 minutes pour lui mettre la paire de chaussettes et faire vite fait quelques photos (j’ai tout de même eu droit à un « c’est bon, t’as fini là ? ») !

J’espère que ces chaussettes plairont à leur destinataire !

Laine : Drops Fabel coloris 677 vert turquoise

Boucles d’oreilles Disco Queen

31 août 2016


DIY boucle d'oreille rose et paillettes

L’idée de ces boucles d’oreilles a trainé dans ma tête pendant tout l’été, je me suis décidée à les réaliser dès mon retour chez moi. Il faut dire que les grosses chaleurs de ces derniers jours ne m’ont pas vraiment donné envie de tricoter… Mais faire des bijoux oui !
Ce sont des boucles d’oreilles simples à réaliser, il faut de la porcelaine froide et du vernis à ongles à paillettes !


Comment faire ?


J’ai d’abord tracé ma forme dans du papier cartonné et pour l’obtenir, j’ai utilisé le couvercle d’un bocal pour tracer deux arcs de cercle de la taille que je souhaitais. J’ai ensuite pris deux boules de porcelaine froide et mon rouleau à pâtisserie pour étaler la pâte (là, une bouteille de bière). J’ai une astuce pour obtenir une épaisseur uniforme : il suffit d’étaler votre porcelaine froide entre deux bâtonnets de glace ! J’utilise aussi du papier sulfurisé pour ne pas faire de trace de doigts et afin que la pâte ne prenne pas toute la poussière environnante.

étaler la porcelaine froide

 découper une forme avec un patron

On pose ensuite la forme et on découpe autour avec un cutter. J’ai recouvert avec du papier sulfurisé puis j'ai posé des livres dessus le temps que la porcelaine sèche afin qu’elle ne se recourbe pas. On attend ensuite 24 heures avant d’y toucher ! N’oubliez pas de faire un petit trou pour pouvoir passer ensuite les anneaux des boucles d’oreilles (moi j’ai failli oublier, je me suis relevée la nuit !).

Une fois ma porcelaine froide sèche, j’ai poli les bords afin d’avoir une jolie forme avec une Dremel (avec une lime ça fonctionne aussi). Puis j’ai collé une bande de scotch sur chaque forme pour séparer en deux la surface de la forme. J’ai ensuite appliqué plusieurs couches de vernis à paillettes puis, du vernis transparent sur toute la forme pour terminer.
On passe ensuite les apprêts pour boucles d’oreilles et voilà de jolies boucles d’oreilles !
boucle d'oreille en porcelaine froide et vernis à ongle

Je suis super contente de mes boucles d’oreilles qui sont exactement ce que j’avais en tête ! Et puis le petit côté paillettes se mélange super bien avec le rose. JN’hésitez pas à me montrer vos réalisations si vous vous lancez !

Matériel : porcelaine froide WePam, coloris rose ; vernis à ongles, apprêts pour boucle d’oreilles.

Des jolis bracelets colorés en kit

22 août 2016

kit bracelets Phildar

bracelets jonc fils enroulés


 Ce n’est pas parce que c’est la fin des vacances qu’il faut se remettre à broyer du noir et ranger ses affaires d’été ! C’est ce que je me suis dit quand j’ai découvert, à mon retour de vacances, cette « Pause créative » envoyée par Phildar.

Ce kit créatif de trois bracelets est vraiment simple, il est composé de fils de coton de différentes couleurs, de trois bracelets en plastique à recouvrir et d’un mode d’emploi. Une fois que vous avez choisi vos couleurs, il suffit simplement d’enrouler le fil autour du bracelet, sans hésiter à bien serrer afin qu’on ne voit pas le plastique dessous.

un bracelet et des fils à broder

enrouler les fils sur le bracelet
changer des couleurs et répéter l'opération


bracelets colorés en fil à broder

En peu de temps, j’ai réalisé mes trois bracelets (majoritairement bleu et vert, comme d’habitude) et je suis fan ! Je pense qu’ils vont me suivre cette fin d’été et sûrement l’été prochain !

Litha boxy top

12 juil. 2016

top d'été au tricot

dos du litha boxy top

L’été est enfin là et j’ai eu envie de me tricoter un petit haut blanc et léger, parfait pour les journées un peu plus fraîches.

Un top d’été

J’ai participé au craft along Litha organisé par Fille d’Hiver, sur le thème de l’été cette fois. Il fallait coudre, tricoter ou crocheter un haut d’été et j’ai sauté sur l’occasion pour trouver la motivation pour faire le Cancun boxy lace top que j’avais dans ma liste depuis l’année dernière déjà. Il s’agit d’un modèle gratuit qui est disponible en français également. J’avais la laine, achetée lors des précédents soldes de Phildar : un mélange coton et acrylique, blanc avec des petites touches de bleu.

Le modèle est plutôt facile, c’est une alternance de différents points fantaisie entre des rangs de point mousse. Il faut juste un peu de concentration et encore, je l’ai fait devant la télé. On tricote le devant puis le dos et on assemble les deux carrés. Je voulais le faire en rond mais il fallait réfléchir à adapter les points pour du tricot en rond et j’ai eu la flemme de réfléchir… J’ai donc suivi le patron simplement.

Bon, soyons honnêtes, c’est un top que je ne mettrais pas sans un truc dessous, c’est fait exprès mais c’est quand même très aéré !

top au tricot d'après le modèle Cancun boxy top

top en coton Phildar

 

Des petites modifications

Au départ, j’ai pensé devoir adapter le modèle car je n’avais pas la même laine et puis finalement, après un échantillon raté, je suis partie avec le même nombre de mailles et les mêmes aiguilles.

Le top est en taille unique et même s’il doit se porter large (« boxy » = carré donc pas d’ajustement près du corps) il est vraiment très large. J’aurais pu le diminuer en largeur pour mon petit gabarit car il fait des plis sur le devant... J’ai choisi plutôt d’augmenter la longueur car c’est un modèle crop top, qui laisse apparaître le nombril et cela ne me plaisait pas trop. J’ai donc ajouté un motif et plusieurs rangs de point mousse à l’encolure pour l’allonger.

zoom du top au tricot

Mon Litha boxy top est dans la lignée de mon pull Tropico réalisé l’année dernière : il est simple et facile à porter quand les températures estivales descendent un petit peu.


Laine : Dynamic de Phildar (fil qui n’est plus fabriqué), coloris Rivage

Mon Plantain rescapé

17 juin 2016

zoom devant top Plantain

zoom décoletté top plantain deer and doe

 Autant annoncer tout de suite la couleur, ce t-shirt Plantain a failli finir dans une poubelle (mais vous le savez bien, ce n’est pas mon genre).

À la base, je voulais utiliser le Plantain modifié en robe, comme je l’avais déjà fait, pour en faire un top à basque mais j’ai cumulé les erreurs. D’abord, j’ai voulu utiliser un coupon de jersey rayé d’un mètre : je place mes pièces, tout rentre ! Sauf que les rayures sont verticales et on sait que ça n’arrange pas vraiment la silhouette… Donc je recommence avec des rayures horizontales et là ça rentre moins bien, tant pis, mon empiècement dos et ma bande d’encolure seront en deux parties.

adaptation t-shirt plantain jersey à rayures

zoom détail des empiècements

Après ça, je commence mais mon élastique est trop épais et gondole, donc je défais. Puis, je ne sais pas, j’ai oublié que pour faire des fronces, il fallait qu’une partie soit plus grande que l’autre. Mais moi, quand j’ai vu ça, j’ai découpé et constaté mon erreur trop tard… C’est là que j’ai pensé à le jeter, je l’avoue. Mais comme le haut du t-shirt fonctionnait bien, je me suis dit que ce serait un peu bête et j’ai réfléchi, pris un bout de jersey et j’ai inversé les rayures en créant une nouvelle pièce sur le devant. Et hop ! Un haut un peu original avec des rayures qui partent dans tous les sens mais complètement portable !

dos du t-shirt plantain en jersey

Je constate aussi que je viens donc de finir mon quatrième projet de mon objectif #makesix ! Il y en a deux que je ne vous ai pas encore présenté, l’un est la robe Burda car je l’ai complètement ratée et mon Mamas Bladrillejake parce qu’il faut que je le teigne.


Crédit photo : Morgane

Le temps d’un week-end #2 : Copenhague

8 juin 2016

Le week-end dernier, nous avons quitté les grèves et les inondations de la région parisienne pour nous envoler vers la capitale du Danemark : Copenhague !
Copenhague est réputée pour être une des capitales du monde où il fait bon vivre et c’est vrai que l’on voit tout de suite la différence (bon déjà, il faisait super beau et super chaud !), les gens sont tranquilles. Tout le monde se déplace à vélo (mais gare à vous si vous trainez sur les pistes cyclables) !

location airbnb copenhague

Nous sommes arrivés vendredi soir, nous avions loué un appartement par Airbnb dans le quartier branché de Nørrebron dans Jægersbroggade et ce fut une bonne surprise : design scandinave, moderne et rétro, très lumineux. On s’est dépêchés d’aller manger car la plupart des restaurants ferme vers 21h/22h. Nous sommes allés pas plus loin que dans notre rue, chez Manfreds, restaurant-bar à vin où évidemment, les serveurs sont français ! Après, ce qu’on dit de Copenhague est vrai, c’est bon, mais c’est cher. Si l’on prend l’exemple de ce restaurant, pour seulement un plat du jour et un verre, nous en avons eu pour 150 € pour cinq. Nous sommes ensuite allés boire une bière chez Mikkeller & Friends, un des bars qui reste ouvert le plus tard à Copenhague.

street art copenhague

brunch bowl énergie copenhague

Pour bien commencer notre deuxième jour, nous sommes allés prendre le petit-déjeuner chez Grød qui propose toutes sortes de porridge avec différentes garnitures (beurre de cacahuètes !!). Avec ça, vous êtes calés pour la journée ! Et heureusement car, nous n’avons ensuite fait que marcher !

maisons colorées à copenhague

ville libre de christinia à copenhague

cinéma palads à copenhague

stattue dans un cimetière à copenhague

Nous avons donc arpenté les rues en long en large et en travers, en passant par le centre-ville, les maisons colorées de Nyhavn, jusqu’à la ville libre de Christiania (étrange ambiance dans cet Eurodisney de la drogue...) et en s’arrêtant boire un coup au bord de l’eau pour regarder les bateaux passer.

Le lendemain, nous prenons un petit-déjeuner à l’appartement mais en passant à la boulangerie avant pour acheter des délicieux petits pains à la cannelle.
Cette fois-ci, nous prenons un vélo car nous voulons partir un peu plus loin et notre temps est limité car nous reprenons l’avion le soir. Nous avons loué l’équivalent du Vélib’ copenhaguois : le Bycyklen. Et bien, rien à voir avec un Vélib’, les Bycyklen sont des vélos à assistance électrique et ont un écran qui permet d’avoir une navigation GPS ! Avec ça, vous êtes tranquille pour vous balader dans les rues.

la petite sirène statue à copenhague

palais à copenhague

tour dorée dans le soleil couchant à copenhague

Nous sommes donc allés voir la célèbre statue de la Petite Sirène qui se trouve dans le port de Copenhague. Si elle est jolie et que c’est un peu l’étape obligatoire de la ville, profitez-en surtout pour aller voir le parc Churchill à côté et la caserne du Kastellet entourée de douves en forme d’étoile à la Vauban. On peut en faire le tour ce qui offre une jolie vue sur la ville.
Nous sommes ensuite repartis en ville pour manger typique street-food scandinave : un hot-dog ! Direction ensuite l’aéroport pour repartir à Paris (attention, la sécurité de l’aéroport ne rigole pas, prévoir large) !

hot-dog moutarde et ketchup à copenhague


Copenhague est donc une capitale où il fait bon vivre, je regrette d’y être restée si peu de temps car nous n’avons pas pu voir les musées qui sont presque tous gratuits. Et puis, j’aime prendre mon temps pour me poser et sentir l’ambiance. En tout cas, il faut vraiment en profiter et prendre un vélo pour se déplacer comme tout le monde (même si trois jours après j’ai encore des courbatures), tout est aménagé et on gagne du temps. Après Stockholm l’année dernière, cette escapade m’a vraiment donné envie de continuer mes visites dans les pays scandinaves ! 

Chaussettes partout

26 mai 2016

torsade sur chaussettes tricotées

chaussettes en tricot modèle Socks on a plane

Je vous l’avais déjà dit, les chaussettes c’est LE projet tricot à emporter partout ! Celles-là n’ont pas dérogées à la règle puisque je les ai trainées dans tous mes week-ends du mois de mai et dans tous les tricothés.

zoom torsade chaussettes tricotées

C’est le modèle Socks on a plane de Laura Linneman, un modèle gratuit, en anglais mais facile à comprendre. Je cherchais un modèle pas trop chargé à cause des rayures et cette petite torsade qui court tout le long de la chaussette en fait le modèle parfait.
J’ai un peu douté sur la construction du talon au début, j’ai fait mes augmentations bien plus tard que j’ai l’habitude de la faire et ça m’a fait hésiter… Puis je me suis dit que j’allais simplement suivre le patron avant de commencer à faire n’importe quoi juste parce que cela ne correspond pas à ce que je fais d’habitude et heureusement ! Le talon tombe bien, la forme est parfaite. Mon but cette année et à travers ma participation au KAL des 12 petons du Herr General, c’est avant tout de tester d’autres modèles de chaussettes que ceux que j’ai déjà fait donc en avant !

blocage des chaussettes en tricot

J’ai tricoté mes deux chaussettes en même temps, c’est quelque chose que je fais régulièrement maintenant car j’ai l’impression que c’est moins long (c’est bien sûr, juste une impression…). Certaines personnes sont incapables parce que les chaussettes ne sont donc pas symétriques mais pour moi, ce n’est absolument pas un problème.
Et j’ai demandé à l’Homme de me fabriquer un bloqueur de chaussette à partir d’un cintre, ça a super bien marché ! Sauf qu’il ne m’en a fait qu’un pour l’instant parce que c’est pas si facile que ça à faire… J’attends le second donc.

orteil chaussettes en laine Lana grosse meleinweit merino

La laine est une laine plutôt sympa qui alterne des grosses et des fines rayures et comme c’est du mérinos, elle est douce et mes chaussettes sont bien douillettes, dommage qu’il fasse trop chaud maintenant pour les porter !

Peace, love & tricot


Laine : Lana Grossa Meleinweit Merino