#IGpourSOSPrema

29 mai 2015



Il y a quelques semaines, un appel est passé sur Instagram par Lolo Punto pour inviter les tricoteuses d’Instagram à faire une bonne action et à tricoter pour l’association SOS Prema. Toute l’opération est expliquée sur le blog créé pour l’occasion : IGpourSOSPrema.

À la suite de ça, il y a eu un mouvement de fou et Letipanda, dont je vous ai déjà parlé, a créé un modèle gratuit de gilet pour prématuré avec sa mascotte, le panda, dans le dos. J’ai répondu à l’appel du test rapide mais j’ai voulu en tricoter un second avant de vous en parler (et d’envoyer mon colis). J’ai donc tricoté deux petits gilets, en taille 24 et 30 semaines et c’est vraiment minuscule c’est effrayant. L’un est porte le panda en motif jacquard, l’autre non. J’ai utilisé de la laine spéciale pour layette d’où les couleurs bizarres (non mais Bergère de France, pourquoi ?).

Il vous reste jusqu’au 21 juin pour participer, il y a plein de modèles à tricoter dont celui de Letipanda, vous pouvez utiliser vos restes de laine acrylique car c’est ce qui est le plus adapté pour ces petits bébés donc allez-y !

Teindre avec des déchets de cuisine

21 mai 2015



Après ma première expérience de teinture avec le jus de cuisson d’un chou-fleur violet, je me suis lancée le défi de teindre de la laine avec que des choses destinées à la poubelle !

Bon, j’ai choisi la facilité pour ces premiers essai : du thé, du café et des pelures d’oignons rouges. Par contre, c’est long ! J’ai dû garder mon marc de café et mes feuilles de thé vert pendant plusieurs mois avant d’en avoir assez pour faire quelque chose. Pour les pelures d’oignons, en allant cueillir des légumes, je suis tombée dans le bac des oignons rouges et j’ai pris un sac complet de pelures.



Je trouve les couleurs très belles, le café a donné un brun très clair, le thé a donné un jaune prononcé et les oignons rouges ont rendu une couleur rouille superbe !
 

Pour la procédure, j’ai fait pareil que l’autre fois : je fais infuser mes ingrédients, je mets ma laine trempée au préalable dans du vinaigre blanc puis je fais chauffer. J’ai ensuite lavé mes écheveaux pour enlever les odeurs mais ça sent bien moins fort que le chou-fleur !
 

J’adore jouer à l’apprentie sorcière, on mélange tout et on ne sait jamais vraiment quelle couleur cela va donner avant d’avoir l’écheveau sec. J’ai déjà en tête un petit châle que je vais pouvoir tricoter avec mes écheveaux ! Et je reste à l’affût de toutes les épluchures ou jus qui pourraient me servir pour teindre de la laine !

Hendrix

6 mai 2015



En ce moment, je suis plutôt couture que tricot, c’est essentiellement dû à l’approche de l’été… Lors de mes séances de couture, je me suis rendue compte qu’il me manquait un accessoire indispensable : le pique-épingles. J’ai cherché un peu pour m’en fabriquer un et je suis tombée sur ce modèle de poupée vaudou. J’ai adoré l’idée !

La construction est un peu étrange et la couture des pièces sur une si petite chose n’a pas été facile. Du coup, ma poupée n’est pas vraiment symétrique…
Pour la laine, j’ai utilisé mon petit écheveau teint avec un chou-fleur. Et bien évidemment, j’ai appelé ma voodoo doll « Hendrix », en référence au Voodoo Child de Jimi Hendrix.

C’est un petit projet tricot, parfait pour utiliser des restes de laine (et des boutons solitaires) et mêler un peu de tricot à la couture !