Gilet moutarde et chocolat

31 mars 2015


 

Les bébés continuent darriver dans mon entourage. Cette fois, c’est un garçon qui est attendu chez des amis. J’ai voulu me lancer dans un vrai vêtement pour bébé et j’ai flashé sur ce modèle inédit de gilet à capuche, créé par Bergère de France, disponible gratuitement sur leur site. Je voyais déjà le bébé dans son petit gilet tout moelleux et tout doux !
De passage à l’Atelier à Paris, j’ai acheté de quoi le faire en laine Drops pour faire un gilet de petit Ours brun avec de la moutarde pour contraster.


J’ai décidé de le tricoter en taille 12 mois car j’avais calculé que le bébé devait arriver au mois d’avril et comme le futur papa est plutôt grand, j’avais calculé que le bébé le mettrait pendant l’hiver. J’ai eu une petite frayeur quand les parents m’ont dit que le bébé était prévu pour juin mais vous m’avez bien rassurée sur Instagram en m’apprenant que les tailles sont indicatives et que ce petit garçon mettra sans doute son gilet pendant l’hiver prochain.
Comme vous vous en doutez ou vous l’avez déjà expérimenté, les vêtements pour enfant ça va hyper vite et ça cest cool ! Le plus long, encore une fois, ce sont les coutures car ce modèle se tricote à plat. La laine Alpaga bouclée n’est pas facile à tricoter car les aiguilles se prennent dans les boucles. C’est idéal pour les débutants car on ne voit pas les erreurs mais c’est impossible à détricoter si l’erreur est vraiment trop importante. C’est un modèle vraiment facile, il n’y a même pas besoin de faire des boutonnières, ce sont des boucles faites en mailles serrées au crochet puis cousues.

Le résultat est vraiment très mignon, dans la laine mousseuse et douce, ce bébé sera bien au chaud !

Matériel : Drops Alpaca bouclé coloris brun mix, 80 % alpaga, 15 % laine, 5 % polyamide ; Drops Fabel coloris moutarde, 75% laine, 25 % polyamide ; boutons 21 mm achetés chez Bleu Framboise à Poitiers.

Bonnet Iguazù

17 mars 2015

 
 

Ce bonnet a une longue histoire. Tout est parti de mon voyage au Brésil pendant lequel j’ai passé deux jours en Argentine pour aller voir les belles chutes d’Iguazù (je vous en avais parlé ici). Dans la ville, il y avait une boutique de laine où j’ai acheté de quoi faire deux bonnets, l’un pour une amie et l’autre pour moi. J’ai vite fait le premier car il s’agissait d’un cadeau et le mien à un peu traîné… En fait, j’en ai fait deux car j’ai d’abord fait le bonnet Capucine, avec les glands et les tresses. Je n’avais pas voulu voir la vérité en face tout de suite… Cette vérité c’est que ce bonnet me faisait une tête d’œuf ! Non mais vraiment ! Je pense que la couleur n’aidait pas. Donc j’ai tout détricoté et mis ça dans un coin avant de m’y remettre. 
Je suis restée sur la forme des bonnets « beanie » qui, je trouve, me va mieux (et j’avais encore peur de l’effet tête d’œuf) et puis j’ai eu envie de torsade. Vu que je ne suis pas douée encore en torsade, j’en ai pris une grosse et unique pour limiter les erreurs !


Le modèle est déclinable en bandeau, bonnet et bonnet large, c’est le Wavy Moss hat de Cedar Box et il est gratuit. On part de la base du bandeau avec la torsade puis on remonte des mailles pour tricoter ensuite le bonnet. C’est très rapide à faire, en un week-end j’avais fini (bon, dans ce week-end, il y avait quand même 6 heures de voiture…). Je ne suis pas allée jusqu’à la longueur totale préconisée dans le modèle et je le trouve même un peu trop long. Mais la laine est chaude et j’adore ce mélange de couleurs, un fil écru avec des mèches grises et bleues.

Laine : 100 % mérinos d’Argentine

(On en parle de mes cheveux qui ressemblent à un poulpe qui veut s’enfuir par-dessous mon bonnet ?)

Tweedy

9 mars 2015





Fini et déjà bien porté ! Mon Tweedy est hyper confortable et en tant que fanatique des rayures, je n’ai pas résisté !


Il s’agit du modèle Tweedy Stripey de Leslie Weber, parfait pour utiliser les restes de laine en combinant les couleurs et les rayures. C’est ce que j’ai fait, j’ai utilisé des restes de pelotes récupérées ici et là et j’ai tricoté ce modèle en intermittence depuis l’année dernière. Et oui, chez moi, les projets peuvent traîner bien longtemps…
Le modèle est en anglais et l’année dernière, c’était un de mes premiers projets tricot en anglais, donc je n’ai pas toujours tout compris et j’ai fait un peu à ma sauce, notamment pour le col. Il est un peu serré au final mais ça va, je ne m’étrangle pas avec. Pour les manches aussi, j’ai fait un peu ce que je pensais en remontant les mailles autour des emmanchures, elles sont ainsi plus ajustées et c’est ce que je voulais. J’ai aussi gardé les mêmes alternances de rayures tout le long du corps et un peu plus proches sur les manches, ainsi, j’ai utilisé la totalité de ce que j’avais comme fil bleu clair ! Il roulotte un peu en bas, malgré deux rangs de point mousse et un bon blocage mais tant pis.


Ce modèle est très simple, parfait pour les débutants ! Et mon pull est parfait, simple et pour tous les jours.

Laine : Sport de Bergère de France pour le bleu clair, reste de cette laine pour le gris ; Miss Helen club pour le bleu marine




Le Knit TAG !

1 mars 2015


J’ai été taguée plusieurs fois pour le Knit tag, apparu cette semaine sur le blog de À l’estudiantine. Autant, d’habitude je ne réponds pas trop car les questions sont un peu trop perso mais là, je prends le temps de répondre car c’est sur le tricot ! 

1. Combien de temps passes-tu à tricoter tous les jours ?
Si je peux, je tricote tous les jours, même un ou deux rangs mais j’ai besoin de ma dose quotidienne (oui, tout va bien docteur). En règle générale, j’y passe une heure par soir, voire deux.
2. Quelle est ta laine préférée ? Pourquoi ?
Je n’ai pas de laine préférée encore, je teste différentes marques, différentes matières, en ce moment, je tricote une laine bouclée et une laine avec de la fourrure d’opossum rapportée de Nouvelle-Zélande.
3. Avec quelles aiguilles tricotes-tu le plus souvent ?
J’ai reçu un kit d’aiguilles circulaires en bambou de Knit Pro à mon anniversaire l’année dernière et depuis, je fais tout avec. Sauf les petites tailles d’aiguilles, j’avais acheté une paire de bambou en n° 3 pour faire des chaussettes et elle n’a pas fait long feu. Quand je n’ai plus de place sur mes aiguilles circulaires, je reprends mes aiguilles droites.
4. Actuellement, combien de pelotes compte ton stock de pelotes ?
Je dois avoir une centaine de pelotes, stockées à plusieurs endroits de mon appartement et certaines sont même chez mes parents car je n’ai pas assez de place ! La plupart de ces pelotes sont un héritage de ma grand-mère.
5. Quelle(s) est (sont) ta (tes) marque(s) de laine préférée(s) ? Et pourquoi ?
En ce moment, je penche pas mal vers les laines Drops pour le rapport qualité/prix.
6. Plutôt aiguilles circulaires ou quatre aiguilles ?
Je suis à fond aiguilles circulaires ! Les quatre aiguilles, j’ai voulu essayer une fois, j’ai fait deux rangs et j’ai arrêté…
7. As-tu déjà crée tes propres patrons, si oui lesquels ?
Pour l’instant, j’ai encore un peu peur de me lancer, j’avais fait un pull qui était un échec… Mais depuis, j’ai fait le tuto de mon pull Dahlia, plutôt réussi celui-là !
8. Quelle méthode liée aux arts de la laine aimerais-tu apprendre ? (crochet, filage, tissage…?)
Je commence doucement la teinture de la laine, mais ce que j’aimerais vraiment faire, c’est apprendre à filer. Je pense que je m’y mettrai quand j’aurai un peu plus de place.
9. Quel est le pire selon toi : un fil qui se dédouble ou se rendre compte que tu as fait une erreur dans ton tricot 20 rangs plus bas ?
J’avoue que parfois, je fais une erreur et je ne la rectifie pas toujours… Ça dépend si c’est grave ou pas trop (je suis une flemmarde). Le fil qui se dédouble ça peut être bien énervant donc je ne sais pas trop choisir entre les deux…
10. Avec quel(s) fil(s) tricotes-tu en ce moment ?
Comme je l’ai dit un peu plus haut, je fais un châle avec une laine teinte à la main, achetée en Nouvelle-Zélande, un mélange laine de mérinos et fourrure d’opossum, c’est hyper doux ! Je tricote aussi un gilet pour bébé avec de la laine Drops, l’alpaca bouclé, qui n’est pas très simple à tricoter car l’aiguille se prend tout le temps dans les boucles.
11. Quelle marque de laine aimerais-tu tester ?
J’aimerais beaucoup tester les laines teintes à la main, j’ai deux écheveaux de La Fée Fil mais j’aimerais bien aussi tester les Graines de Laine et les (Vi)laines.
12. Que penses-tu du tricot ?
Le tricot, c’est un formidable moyen d’expression !

Voilà, je ne tague personne (oui, je suis comme ça, 15 ans de malheur sur ma famille) mais y répond qui veut !