Les chaussettes Hermès

10 déc. 2014




 Vous avez vu ? Je suis dans la folie des chaussettes depuis quelques temps ! Mais c’est normal, il fait froid, il me faut des chaussettes ! Surtout quand le modèle est signé Letipanda et qu’elle propose de le tester et surtout qu’il est vraiment joli avec des entrelacements, des mini torsades sur les côtés (il paraît que c’est des ailes !) et un second motif sur le derrière de la chaussette. Elles sont un peu plus hautes que les autres paires que j’ai déjà faites mais c’est parfait avec des bottines !


J’ai réussi cette fois à tenir le délai d’un mois, en ne faisant que ça, dans le bus, dans l’Eurostar, à la pause-dej, mais défi relevé !



La chaussette se tricote des orteils jusqu’à la cheville. Comme d’habitude, le patron est hyper simple et hyper clair. Et ce n’est vraiment pas si dur de faire des chaussettes, c’est un mélange de plusieurs techniques mais ça passe tout seul !

Matériel : Drops Fabel, coloris 712 brun/bleu print ; 75 % laine, 25 % polyamide

Teindre de la laine avec un chou-fleur violet !

1 déc. 2014



L’autre jour, j’ai mangé ça : un gratin de chou-fleur violet. C’était bon ! Mais là n’est pas le sujet, le truc c’est qu’en cuisant mon chou-fleur violet, j’ai vu l’eau de cuisson qui était d’un bleu-violet magnifique ! Je n’ai pas voulu la jeter dans l’évier alors je l’ai mise dans des bocaux et je me suis dit que je pourrais essayer de teindre de la laine avec, ça ferait une couleur magique !
J’ai donc trouvé au fond de mon stock, un peu de laine écru, en 100 % laine et je me suis lancée dans cette expérience !

J’ai d’abord trempé mon petit écheveau dans un mélange eau et vinaigre blanc comme je l’avais vu sur Internet. Une grosse demi-heure plus tard, j’ai mis ma laine dans une casserole et recouvert de mon jus de cuisson. Là j’ai été surprise car mon eau qui était plutôt bleue ou violette dans mes bocaux, était bien rose dans ma casserole. J’ai mis tout ça à chauffer avec un couvercle pendant une bonne heure et j’ai attendu que ça refroidisse avant de le sortir afin que la laine ne feutre pas.




Je suis donc très étonnée de cette couleur finale après toutes les teintes que j’ai vu prendre cette eau de chou-fleur, j’ai vu du bleu-violet puis du rose et finalement, mon écheveau est parme ! Bien évidemment, teindre avec une eau de chou-fleur, ça donne des odeurs pas très glamour et même après un lavage, mon écheveau sent encore un peu le chou-fleur. Mais j’ai adoré cette expérience ! Maintenant, j’ai envie de tester plein d’autres couleurs avec des produits naturels et récupérés de la poubelle comme du thé ou du café, des épluchures de fruits ou légumes, d’autres jus de cuisson…